Histoire d’un portrait de Stas Borodine

Dans le cadre des Saisons Russes de Lyon, venez rencontrer le peintre impressionniste russe Stas Borodine du 3 au 9 octobre !

Au programme :

  • Exposition exceptionnelle de Stas Borodine du samedi 3 au vendredi 9 octobre, mairie 6e
  • Visite guidée de l’exposition de Stas Borodine le samedi 3 octobre à 10h, mairie 6e
  • Borodine et Borissov. Deux portraits en documentaires. Rencontre-conférence avec Stas Borodine le mardi 6 octobre à 18h30, mairie 6e
  • Atelier peinture animé par Stas Borodine le jeudi 8 octobre à 14h, mairie 6e

Pour plus d’informations : http://www.saisonsrusseslyon.fr/ 

Nous vous invitons à lire l’histoire d’un portrait décrite par une amie du peintre Svetlana Mayorgas.

« Stas Borodine est connu comme paysagiste, mais c’est du portraitiste que je veux vous parler, ou plus précisément, vous raconter l’histoire d’un portrait que je l’ai vu réaliser.

En août 2014, on a célébré partout les 170 ans du célèbre peintre russe Ilya Efimovitch Répine, y compris bien sûr dans sa propriété des « Pénates », aujourd’hui transformée en musée.

L’arrière-­arrière-­petit-­fils de l’artiste, Yvan Diakonoff, fut invité aux célébrations. La veille des festivités, Monsieur Diakonoff, qui est né et vit en France, visite l’exposition de Stas Borodine à Saint­Pétersbourg rue Bolshaya Morskaya. Il y rencontre le peintre. Il faut préciser qu’Yvan Diakonoff ressemble grandement à son ancêtre, Ilya Efimovitch Répine, et cette ressemblance fascine systématiquement les spécialistes, les artistes, les connaisseurs. Bien sûr, Stas la remarque lui aussi immédiatement.

De manière soudaine, après quelques minutes de conversation, il lance : « …je vais peindre votre portrait dans la propriété de votre arrière­arrière­grand­père ! Vous n’aurez qu’à vous asseoir sur le canapé ! (il avait en tête le célèbre portrait de Chaliapine par Répine) ».

Surpris par cette proposition, l’arrière-­arrière-­petit-­fils reste un peu confondu, alors que Stas est déjà en ligne avec l’administration du musée des « Pénates » pour leur parler de son projet et, semble-t­-il, il obtient leur accord…

« Parfait !, s’exclame Stas, demain à 8 heures je passe vous prendre. Soyez prêt ! ». Impossible de s’opposer !

Quand, à 10 heures, la délégation de l’Académie se présente aux Pénates pour les festivités de l’anniversaire de Répine, les artistes sont en plein travail. Aujourd’hui pièce de musée, le célèbre canapé n’a pas pu être utilisé pour le portrait. Mais l’œuvre a été réalisée dans la véranda de la propriété, où Répine a passé de nombreuses heures de sa vie. Et voilà le résultat de ces quatre heures de travail. À vous de juger ! »

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s