Les jésuites et la Russie à la fin de l’époque moderne (1772-1820)

Le 31 mars, à la BM de Lyon, de 18h30 à 20h, une conférence organisée par le Conseil scientifique de la collection jésuite des Fontaines, en partenariat avec le Centre Sèvres, facultés jésuites de Paris, l’ISERL (Institut Supérieur d’Etudes des Religion et de la Laïcité), et l’Université de Lyon.

Bannis de la Russie par Pierre le Grand en 1719, les jésuites se retrouvent au sein de l’Empire après le premier partage de la Pologne en 1772. Ils reçoivent cette fois un accueil beaucoup plus bienveillant de la part du trône des tsars. Soucieux de développer un réseau de collèges sur les terres biélorusses, les jésuites se voient accorder de nombreuses grâces par Catherine II, et son successeur Paul Ier.
En 1815, tout bascule : accusée de prosélytisme, la Compagnie est bannie de Saint-Pétersbourg, puis de l’Empire de Russie en 1820. C’est donc une histoire mouvementée que la relation des jésuites et de la Russie à la fin de l’époque moderne. De 1772 à 1820 : cinquante ans d’affinités idéologiques et culturelles, de conversions, mais aussi de querelles religieuses entre un ordre catholique et un peuple.

med_170117155731-d74a6

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s