Séminaire inter-laboratoires. Écrivains plurilingues et autotraduction

La bibliothèque Diderot organise un séminaire inter-laboratoires le vendredi 16 mars de 14h à 17h!

Réunissant les chercheurs des universités lyonnaises et grenobloises qui consacrent leurs travaux aux littératures d’Europe centrale et orientale, et de Russie, ce séminaire inter-laboratoire sur « l’espace littéraire de Berlin à Vladivostok » s’ouvre cette année avec quatre rencontres qui auront lieu à la Bibliothèque Diderot de Lyon entre janvier et avril 2018. Ouvert à tout public – étudiant, enseignant et chercheur –, il est l’occasion de présenter un ouvrage récent, d’annoncer un colloque, ou d’articuler communications et discussion autour d’un programme de recherches.

seminaire inter-laboratoire

16 mars
Écrivains plurilingues et autotraduction
Anna Lushenkova Foscolo (UdL, Lyon 3, Marge) et Michaël Oustinoff (Université de Nice, Lirces)

La troisième séance du séminaire « L’espace littéraire de Berlin à Vladivostok » sera consacrée au projet du colloque « Autotraduction et mondialisation des imaginaires » qui se déclinera en plusieurs volets à l’Université de Lyon (MARGE), l’Université Nice Sofia Antipolis (LIRCES) et Sorbonne-Université (UMR EUR’ORBEM).

Ce projet s’inscrit dans la suite du colloque international « Plurilinguisme et autotraduction : langue perdue, langue sauvée » organisé en octobre 2016 :
http://eurorbem.paris-sorbonne.fr/spip.php?article433

La particularité de cette dernière manifestation interdisciplinaire consistait dans son ouverture aux aires linguistiques de la Russie et de l’Europe centrale, avec leurs dynamiques extraterritoriales et hétérogénéité croissante au cours du XXe siècle, propices aux phénomènes du translinguisme littéraire. Ce choix de cadre, à la fois vaste et délimité, fut guidé par les problématiques examinées, et par l’état des lieux dans le domaine étudié.

Les résultats et la poursuite du projet seront présentés par Anna Lushenkova Foscolo (MARGE) et Michaël Oustinoff (LIRCES) lors de la rencontre du 16/03.

Le nouveau colloque, qui aura lieu en 2019, vise un nouvel élargissement interdisciplinaire : outre les domaines littéraire et cinématographique, c’est l’autotraduction des essais critiques et travaux scientifiques qui fera également l’objet d’étude.
Il s’agit ainsi de scruter un mode particulier de transfert des idées d’une culture à l’autre, et de questionner les enjeux que représente l’implication de l’auteur dans le processus de la translation de ses travaux par le biais de l’autotraduction et de la traduction collaborative. Les difficultés terminologiques liées aux différences de traditions critiques et d’écoles de pensées, ainsi que la portée des transformations et des ajustements, feront partie des problématiques relevant du domaine de la circulation des savoirs.
Ainsi, replaçant la littérature au sein d’autres circulations de textes, le colloque vise à embrasser les domaines des transferts littéraires, artistiques, mais aussi conceptuels, par le biais de l’autotraduction.

Présentation générale des 4 rencontres autour de l’espace littéraire de Berlin à Vladivostok (janvier-avril 2018)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s